‍‍‍‍‍‍
Réseaux Sociaux

Universal Music et TikTok : le divorce ?

Universal défi TikTok et l’accuse d'« essayer de construire une entreprise basée sur la musique, sans payer la juste valeur de la musique ».
Universal Music et TikTok : le divorce ?

Universal Music et TikTok : le divorce ?

Universal défi TikTok et l’accuse d'« essayer de construire une entreprise basée sur la musique, sans payer la juste valeur de la musique ».

Universal Music Group (UMG) a commencé à supprimer de TikTok les catalogues musicaux des artistes que le label représente (Taylor Swift, Drake, Olivia Rodrigo…) après l'échec des négociations dans le cadre du renouvellement des accords de licence qui lient les deux entités. Le précédent accord de licence entre UMG et TikTok a expiré le 31 janvier. Dorénavant, les morceaux appartenant au label UMG apparaissant dans les vidéos TikTok seront mis en sourdine. Les utilisateurs souhaitant remplacer les chansons supprimées seront invités à sélectionner des options alternatives auprès d'autres labels de musique.

UMG vs TikTok : les raisons de la colère

Les deux géants n’ont à ce jour pas réussi à trouver un accord qui satisfasse les 2 parties sur trois questions principales : la rémunération des artistes et des auteurs-compositeurs, les effets de l'intelligence artificielle et la sécurité en ligne pour les utilisateurs de TikTok. 

Signe que les relations sont au point mort, mardi, dans une lettre ouverte et cinglante intitulée « Pourquoi nous devons appeler à un temps mort sur TikTok » UMG, la plus grande major mondiale de l’industrie musicale, n’a  pas hésité à accuser TikTok d'avoir tenté de l’« intimider » pour qu'elle « accepte un accord d'une valeur inférieure » à l’accord précédent. 

Qualifiant les déclarations d’Universal de « fausses », TikTok (propriété de la société chinoise ByteDance) a accusé le label de musique de placer « sa propre cupidité au-dessus des intérêts de ses artistes et auteurs-compositeurs ». « Malgré les faux discours et la rhétorique d'Universal, le fait est qu'ils ont choisi de s'éloigner du puissant soutien d'une plateforme comptant plus d'un milliard d'utilisateurs qui sert de véhicule gratuit de promotion et de découverte de leurs talents » a indiqué la plateforme sur son site web. Pour enfoncer le clou, TikTok a déclaré avoir conclu des accords similaires avec d'autres labels et éditeurs de musique telle que Warner Music Group . « De toute évidence, les actions égoïstes d'Universal ne sont pas dans le meilleur intérêt des artistes, des auteurs-compositeurs et des fans. »

_________________________________________________________________

Restez informé des dernières actualités sur les réseaux sociaux en vous inscrivant à notre newsletter

_________________________________________________________________

L’IA, un danger pour le droit d’auteurs des musiciens

Au-delà de la rémunération, UMG a également soulevé des inquiétudes concernant l’Intelligence Artificielle et plus particulièrement la question des droits d’auteur. Selon UMG la plateforme serait « inondée d’enregistrements générés par l’IA » et d’outils destinés « à encourager la création musicale par l’IA sur la plateforme elle-même ».  En ligne de mire, la fonctionnalité « AI Song » de TikTok. Actuellement en phase de test sur le réseau social chinois, « AI Song »  permettrait de générer un morceau à partir d’une simple phrase.

Un désaccord perdant-perdant

Faute d’accord entre les deux entreprises, toute la musique sous licence Universal « sera progressivement supprimée du service une fois l'accord expiré », a indiqué un porte-parole d'UMG à Reuters ». Mais si la perte du plus grand catalogue mondiale de musique serait un coup dur pour TikTok, n’oublions pas que les redevances versées par les services de streaming et les réseaux sociaux, rapportent des milliards de dollars chaque année aux géants de l’industrie musicale. TikTok compterait pour 1 % des revenus totaux d’UMG.

Universal Music Group : un catalogue incontournable

Pour rappel, UMG détient (entre autres) les droits d'artistes tels que les Beatles, Bob Dylan, Elton John, Drake, Sting, the Weeknd, Kendrick Lamar, Ariana Grande, Justin Bieber, Adele, U2, Coldplay, mais aussi Taylor Swift, Harry Styles ou encore le nouveau hit viral Murder On. En 2021, les albums d'UMG et sa famille de Label ont occupé les premières places du Billboard 200 pendant 38 semaines. Un record.

Découvrez toute l'actualité marketing dans notre podcast, La chronique Markering.

Lire davantage d'articles

Recherchez, vous trouverez

Vous cherchez quelque chose de spécifique sur Afffect Media, mais vous êtes noyé dans un océan de résultats sans fin sur Google ? Dites adieu aux recherches infructueuses et bonjour à la précision, grâce à notre moteur de recherche ci-dessous !